Découvrir notre village

Lantenne-Vertiere

D’une superficie de 988 ha, à une altitude de 255 m, la commune de Lantenne-Vertière est constituée de deux villages que l’histoire n’a jamais séparés. Les habitants de Vertière ont toujours été rattachés de fait à Lantenne : même église, même mairie, même école… Aujourd’hui, du fait de nombreuses constructions récentes, les deux entités se sont géographiquement rapprochées et constituent un ensemble qui de 530 habitants. Ici plus qu’ailleurs, deux modes de vie ont cohabité au cours des décennies et ont marqué profondément cette commune : une tradition paysanne avec des agriculteurs qui ont su préserver durablement le mode et la qualité de vie du passé, une tradition industrielle avec la tuilerie, pôle créateur d’emplois pour un large secteur de la région.

Le patrimoine

Le bourg a conservé l’aspect d’un village comtois traditionnel. On peut y admirer de superbes maisons anciennes des XVIIe, XVIIIe et XIXes siècles, du style typique des fermes de la région. Certaines possèdent des cuisines avec voutes en pierre et colonne centrale. L’église actuelle a été rebâtie en 1742. Son choeur, du XVIe siècle, est orné de colonnettes à chapiteaux. Le linteau porte une inscription de 1628. Son mobilier est de style Louis XV ou Louis XVI.
Le château date du XVIe siècle. Il a appartenu à la famille des Chevaliers de Lantenne, puis à une famille de Saint-Claude dont les tombes sont encore visibles à l’église de Courchapon. C’est aujourd’hui une propriété privée en voie de restauration.
Récemment, une extension de la carrière de la tuilerie a mis à jour les restes d'une vaste habitation rurale de l'antiquité. Les fouilles entreprises par le société Suisse "archeodunum SA" ont permit de dégager la base des murs, et d'extraire divers objets permettant de dater le site comme ayant été actif autour de l'an 200 après J.C. Vous pouvez découvrir quelques photos de ces fouilles en cliquant ICI.

Les habitants de Lantenne-Vertière

Ils se nomment communément les Lantennois, mais aussi, localement les Bano's. Pourquoi ce nom ? Selon une première version, il s’agirait d’un rappel ironique du son aigrelet des cloches du village : ban bô, ban bô… Une seconde explication, plus vraisemblable, nous dit que les gens de Lantenne-Vertière avaient la réputation de faire de nombreuses processions en portant des bannières. On leur aurait alors donné ce nom de Bano's signifiant porteurs de bannières en patois.

L’économie

La tuilerie de Lantenne, industrie emblématique de la commune, est aujourd’hui une des plus moderne d’Europe. Pourtant, elle perpétue une tradition très ancienne : la première fabrique a été fondée en 1663 par le seigneur d’Etrabonne, Antoine d’Aumont. Les bâtiments étaient alors modestes : un fourneau et une halle où l’on faisait sécher les tuiles. A la Révolution, la famille Chalandre en devient propriétaire jusqu’en 1882, date à laquelle Paul François Migeon la rachète. La tuilerie artisanale devient une véritable industrie entre 1935 et 1965, sous la direction d’Albert Migeon. En 1984, un groupe suisse, Koramic s’en porte acquéreur et construit de nouvelles unités totalement automatisées. En 1998, elle intègre le groupe autrichien WIENERBERGER.
Aujourd’hui, l’usine produit 120 000 tuiles par jour et exporte 40 % de sa production.

L’artisanat est également très présent : électriciens, charpentier-couvreur, chauffagistes, plombier, métallier,  garagiste.

Citons encore un magasin d’alimentation-dépôt de pain (Le Petit Marché), un salon de coiffure et une agence postale.

La vie associative

Elle est active avec plusieurs associations , à savoir le foyer rural les Bano's, La lanvertoise, Les enfants de mamabulles, l'ACCA, l'ASPAREL (parents d'élèves).

 

le site de la commune :

×